• Archives des Bafouilles

  •  

     

    Vous le savez, j'ai souvent des envies de poudre d'escampette, Le Voyage est ma passion mais on ne peut toujours partir de l'autre côté de la planète, le porte-monnaie ferait de braves embouligues, pas vrai !?

    Mais le voyage, c'est quoi au juste !? 'Faut-t-il vraiment partir aux antipodes pour s'inscrire dans la démarche du voyage !? Je ne le crois pas... En ce qui me concerne, même lorsque je bouge autour de chez moi, j'ai déjà l'impression d'être en mode 'Aventures & Découvertes' yes

    Le Voyage c'est faire le vide en moi afin de mieux me concentrer sur ce qui est admirable autour de moi. Une fleur aux belles couleurs, un chant d'oiseau particulièrement beau, un petit ruisseau, un olivier qui pique du nez, un sentier de randonnée où je me perds sans l'envie de me retrouver... L'aventure et la découverte ne nécessitent pas obligatoirement de grandes dépenses, de grands déplacements... Le point A et le point B ne sont pas forcément éloignés l'un de l'autre... Reste le 'Dépaysement', c'est vrai... Se sentir 'dépaysé' est un ingrédient du voyage essentiel pour certains et bien entendu pour moi aussi. Mais, si l'on observe bien les paysages qui nous entourent, ils changent de façon subtile... On fait parfois quelques kilomètres et déjà, tout semble différent... C'est bien pour ça que j'aime ce que les anglophones nomment le Road Trip...

    Prendre la route, prendre le large, s'éloigner du connu pour un Inconnu, un Méconnu ! Prendre la route, faire le vide autour de soi, ouvrir les yeux sur les imperceptibles changements qui se déploient autour de nous au fil des kilomètres parcourus et peu importe le nombre... Se démunir de tout ce qui fait notre quotidien, tous ces objets souvent inutiles, ces vêtements en trop grand nombre et n'emporter que le strict nécessaire...

    Nous avons la chance de vivre dans des régions, dans des pays, sur une planète si riche, si diversifiée... qu'une seule vie ne suffirait pas à découvrir toutes les merveilles qui sont à portée de chacun s'il s'en donne les moyens... Alors je sais pas vous mais moi, je prends la route, dès que le besoin de faire le vide en moi se fait urgemment sentir, ça m'aide à mieux lutter contre le quotidien et son confort, ses habitudes rassurantes mais ennuyeuses et tueuses, au long terme.

    Pendant ces vacances de La Toussaint, nous sommes partis découvrir des coins surprenants à seulement deux heures de route de la maison avec souvent l'impression d'être dans des ailleurs bien plus lointains... 

    Terres rouges Australiennes, Canyons made in States, Cascades vertigineuses et assourdissantes, Falaises Bretonnes, Lacs Canadiens... Si, si ! Véridique ! yes

     

                                

                                

     

    Alors si vous aussi, il vous prenait des envies de poudre d'escampette... voici notre itinéraire (cliquez sur Isabelle Escapade en haut à gauche), nos bonnes & mauvaises adresses (on ne gagne pas à tous les coups !) à petits prix parce que pour partir souvent, il faut ménager ses finances ! yes

     

     

    Et pour découvrir toutes les photos, c'est par ici 'PINTEREST'

    La Provence est Belle... L'Occitanie, aussi !

     

    Bonne vadrouille à tous

    Mistouline

     


    votre commentaire
  •  

    A tous les Eklablogeurs et visiteurs... une bien mauvaise nouvelle est tombée, aujourd'hui...

    Jean-Pierre Labat, l'éternel amoureux du Vietnam nous a quitté.

    Son merveilleux site va s'endormir à jamais

    Le monocorde du Nha Qué

     

     

     

    Jean-Pierre, nous nous sommes connus ici, sur cette plateforme Eklablog en Janvier 2012. Tu as été l'un de mes premiers lecteurs assidus sur la Provence puis sur l'Indonésie, mon pays de cœur. De photos en photos, passion que nous partagions, de mots en mots ponctués d'humour que nous partagions aussi, nous sommes devenus plus intimes ici puis sur Facebook. Nous sommes entrés, sans nous être jamais rencontrés, dans nos intimités respectives. Tu as vu mon Mistoulin grandir, je t'ai vu évolué sous fond de merveilleux paysages vietnamiens entre ta compagne, tes amis et ta famille. Nous nous sommes inquiétés mutuellement de nos tribus lorsqu'un typhon touchait Hanoï ou qu'un tremblement de terre se produisait en Indonésie... Nous nous sommes aidés à trouver des solutions à des voyageurs perdus ou en détresse, toi au Vietnam, moi en Indo. Tu as répondu présent lorsque j'ai lancé ma cagnotte "Tous pour Alan" ce jeune Indonésien qui rêvait de poursuivre ses études... J'ai répondu présente lorsque tu t'occupais d'enfants malades par le biais de l'ONG Enfants d'En Face...

    Sans jamais entendre nos voix et nos accents, sans jamais se faire croiser nos regards, nous nous connaissions si bien... J'ai très vite perçu que tu étais une Belle âme... Et nous savions tous deux, qu'un jour certain, nous nous rencontrerions pour de vrai... et ferions que cette Grande Amitié virtuelle se transforme en Amitié réelle.

    Il y a trois mois, je t'ai annoncé mon enfin venue dans ton beau pays que tu me décris depuis sept ans déjà... Nous avons échangé beaucoup de messages, de commentaires, de mails... Je t'ai promis un apéro Provençal avec un Pastaga et une petite kémia de mon cru... On était si content d'enfin pouvoir trinquer ensemble dans une rue d'Hanoï... mais la Vie... ne l'aura pas voulu ainsi... Le temps qui s'écoule doucement sans que nous sachions où se termine sa course, nous aura fait bien le méchant.

    Ce matin, en apprenant la triste nouvelle, j'ai fondu en larmes... en murmurant... 'C'est pas juste !'

    Je connais tant de bordilles, comme on dit en Provence et dans ton Sud Ouest si cher, qui vivent jusqu'à pas d'âge... et que toi, mon Ami en devenir, ma Belle âme à rencontrer, tu partes ainsi si brutalement, vers cet au-delà qui nous prive de cette Belle Rencontre tant préparée... s'en était trop d'injustice pour moi...

    Et puis, j'ai pensé à tes proches, ta compagne, tes enfants, tes petits enfants... à leur douleur bien plus grande et bien plus profonde que la mienne... Mon Dieu qu'ils doivent te pleurer comme je te pleure aujourd'hui ! Tes mots, tes pensées, ta vision du monde, du voyage, des Hommes d'ici, de là-bas ou d'ailleurs vont me manquer. Tu peux être certain que tes photos, ton regard sur le monde et les Hommes, m'accompagneront, quand cet été, je serai avec Marc sur les routes Vietnamiennes...

    alors je te dis Adieu mon Ami... mais je te promets

    que ce verre de Pastaga, on se le boira dans un autre monde que celui-là...

    mais toujours dans l'Amour et le Partage que tu savais si généreusement offrir à tous.

     Mistouline

     


    2 commentaires
  •   

     

    Je sais ! Je vais certainement ajouter de l'huile sur le feu mais tant pis !

    Après tout, je ne pousse pas souvent de coups de gueule... La preuve, ma dernière boufaillisse date d'il y a déjà quatre ans ! Mais, il y a 5 ans, j'en poussais une sur le même sujet "A mort l'Obscurantisme !" Ce sujet me tient beaucoup à cœur, d'abord parce que je vis en Provence, Terre des Marchés du Soleil depuis la nuit des temps, et puis, parce que mes voyages me confrontent de plus en plus à ce problème nauséabond, devenu, Mondial. 

    Vous qui me suivez lors de mes périples, vous savez que l'Indonésie a été longtemps ma destination de cœur. J'y ai beaucoup d'amis et contacts, bien entendu des Indonésiens mais aussi des Occidentaux installés là-bas. Mon amie Catherine vit depuis 1985 sur l'île de Java dans un merveilleux endroit qui se nomme Pangandaran. Malgré l'éloignement nous restons en contact grâce à ce génial outil qu'est Facebook. Depuis quelques années, je vois bien que depuis son île lointaine, elle ne saisit pas toujours l'Actualité de notre Pays de France et je la comprends ! Les journalistes font de moins en moins bien leur métier... préférant les scoops ponctuels et spectaculaires, aux longues analyses et recherches... Mais ceci est un autre débat source d'autres boufaillises ! Aujourd'hui, son incompréhension devant une de mes publications sur le port du voile dans le domaine public m'a poussé à lui répondre de façon plus longue et plus réfléchie afin qu'elle comprenne le pourquoi et le cheminement de ma ferme position. Ma longue réponse me fut libératrice. Il faut toujours évacuer les boufaillisses, à l'oral comme à l'écrit, cela fait un bien fou et ça clarifie souvent les pensées sur les sujets difficiles. Voici ma Réponse à Catherine que je partage avec vous comme une suite logique de : "A mort l'Obscurantisme" !

     

    "Ma Chère Catherine. Je savais qu'à nouveau, tu ne comprendrais pas ma position sur le voile... Mais c'est normal ! Tu vis sur Java, en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde ! Sauf que ce pays, cet Islam n'est pas le même qu'en Orient et au Moyen-Orient. Il n'a pas la même Géographie politique ni la même Histoire.

    Tu vis depuis des décennies dans un pays composé de 17 000 îles, de plus de 1 000 groupes ethniques avec autant de langues et de dialectes éparpillés sur 6 000 kilomètres, de la Malaisie à l'Australie. La République Indonésienne de 1945 a dû pour pouvoir réussir son pari de cohésion sociale et politique, sacrifier de nombreux Dieux et nombreuses communautés humaines jusqu'à enfin imposer la Liberté de cultes mais de cultes reconnus par le gouvernement soit : l'Islam (et je précise, car très important, un Islam avec un code de lois qui ne réfère pas à la Charia ni à la Loi Coranique), le Protestantisme, le Catholicisme, l'Hindouisme, le Bouddhisme et le Confucianisme. L'Athéisme a été jusque dans les années 2000 prohibé et la religion pratiquée était inscrite sur toutes les cartes d'identités jusqu'à il y a très peu de temps. La Constitution de la République Indonésienne n'est donc, par conséquent, pas du tout basée sur le principe de la séparation de la société civile et des sociétés religieuses d'où les problèmes de communautarismes qu'on constate depuis quelques années et qui nous, Occidentaux, nous inquiètent, car l'Indonésie était jusqu'alors un exemple qui semblait à suivre... Je reviendrais plus bas, sur ce que j'ai tristement constaté en huit ans de voyage dans ton beau pays.

     

    La Laïcité n'existe pas là où tu vis mais elle existe encore dans mon Pays de France, là d'où tu viens. Et pour moi et pour bon nombre de Français, cette Laïcité est importante car elle est le garant du Bien vivre ensemble et l'outil d'intégration qui a permis à des milliers de migrants de venir s'installer chez nous à différents moments de notre Histoire. Sauf qu'aujourd'hui, cette Laïcité est en danger !

    Je suis du Sud, j'ai donc grandi entre les voiles et les djellabas des parents de mes amis. J'ai vu leurs retours joyeux de La Mecque tout de blancs vêtus, j'ai vécu les partages des gâteaux dégoulinants de miel pour les fêtes religieuses mais j'ai aussi vécu leurs difficultés à apprendre le Français, à trouver du travail et à faire face au Racisme... Et oui ! La République Française n'est pas parfaite mais elle n'est pas la pire non plus quand on va voir ailleurs ! Il y avait des difficultés qu'il ne faut pas nier mais sur les bancs de l'Ecole on se foutait pas mal de savoir qui priait qui ! Cette Ecole nous garantissait un ascenseur social à qui s'en donnait la peine et les moyens. On abordait les religions par l'angle de l'Histoire, on apprenait la langue Française et sa culture et dans les cours de récréation on apprenait celles des autres car nous avions alors une ouverture d'esprit que l'Education Nationale nous offrait grâce à cette même Laïcité. Si tu voyais aujourd'hui les programmes scolaires... tu n'en croirais pas tes yeux ! Mais c'est un autre sujet qui prendrait des pages, sur la façon dont nos gouvernants s'arrangent pour nous diviser plutôt que de nous rassembler et faire de nos enfants des incultes avérés au QI ne dépassant pas ce qui pourrait troubler l'ordre de cette petite élite... Ces amis avec qui j'ai grandi, se sont mariés, parfois dans la mixité ou pas, les voiles et les djellabas ont progressivement disparu sans que pour autant disparaisse l'Islam ! L'Islam comme toute autre religion se pratiquait chez nous dans la discrétion de l'intimité des Mosquées et des foyers. Ce n'était pas parfait mais on vivait tous ensemble et dans le Pluralisme.

    Et puis l'Occident est allé foutre sa merde en Afghanistan et en Irak ! Depuis 1980 plus rien n'est comme avant... L'aversion de l'Occident et de sa culture mondialiste a gagné tous les peuples musulmans du monde et d'une certaine façon, je peux comprendre. L'idée d'un état Providence Islamique est née à ce moment-là, l'Islam se politise et le Djihadisme devient facteur structurant de ce rêve de nouveau Califat. Des noms terribles naissent alors comme, Al-Qaïda, Boko Haram, Daesh... le 11 Septembre 2001 sonnant comme une déclaration de guerre... A partir de là, ce qui se passe ailleurs se déplace chez nous et ça, je crois que tu ne le vois pas depuis ta jolie île de Java. Quoi que...

    En 2002, Bali et Sulawesi ont tout de même été bien secouées et par qui !? Le Yemen et l'Arabie Saoudite aident financièrement les mouvements islamistes radicaux qui sévissent sur Java et Sumatra. C'est un fait, pas une rumeur... 

    L'Indonésie exécute les trois auteurs de l'attentat de Bali

     

    Cette histoire de voile que tu ne comprends pas chez nous parce qu'il est porté de jolie façon depuis des années en Indonésie n'est que le haut de l'iceberg de problèmes bien plus graves, ici.

     

    Entre parenthèses, en huit ans de voyages chez toi, j'ai vu ce voile devenir beaucoup moins joli au fil des années et couvrir les jolies têtes de petites filles de plus en plus nombreuses...

     

    D'ailleurs, je t'en ai parlé lors de notre première rencontre ! Tu m'as alors répondu que ce n'était pas grave, un simple phénomène de mode... Catherine, la mode n'a rien à voir dans ces transformations qui semblent anodines pour qui ne regarde pas la folie du monde dans sa globalité. Ici comme chez toi, le voile devient l'instrument d'une idéologie, que tu le veuilles ou non, et on la nomme ici, Idéologie Islamiste. C'est peut-être moins frappant chez toi... Quoi que... Depuis quelques années, les gros titres des journaux sur l'Indonésie sont alarmants...

    "Fouettés par la police de la Charia - 2015" ; "Le Gouverneur Chrétien de Jakarta écope de deux ans de prison pour blasphème - 2016" ; "Flagellée pour s'être tenue trop près de son petit ami - 2016" ; "Aceh, la Charia est de rigueur - 2017" ; "Menaces sur l'Islam Modéré d'Indonésie"  - 2017 ; "Profanation de tombes chrétiennes dans une Indonésie de moins en moins tolérante" - 2018 ; "L'Indonésie frappée par le Djihadisme familial" - 2018 ; "Attentats contre des Eglises à Surabaya" - 2018 ; ...

    Tout comme chez nous, cet Islam magnifique qui avait su se réinventer dans le respect de chacun disparaît de façon insidieuse et lente, partout dans le monde ! Quand on voyage, c'est encore plus fragrant ! Souviens-toi de mon périple en Malaisie il y a seulement quatre ans et les difficultés que j'ai rencontrées à voyager seule en tant que Femme... 

     

    Malaisie, des enfants me jettent vilainement un ballon voilé...

     

    Le mot de "Mécréant" que je ne connaissais pas est apparu sur les lèvres des nouvelles arrivantes musulmanes ici, toutes voilées et gantées de noir qui traversent la Méditerranée pour afficher cette idéologie qui me révulse et qui devrait révulser tout un chacun, surtout les Femmes ! Pire encore, mes amies d'autrefois que je ne reconnais plus, enfoulardées comme elles ne l'ont jamais été ! La Crise, le chômage, l'appauvrissement intellectuel (dont je parle plus haut), l'arrêt de l'ascenseur social ont donné naissance au pire en Europe, la perte d'Identité Nationale et le repli communautaire sous les yeux de tous les gouvernements de Droite comme de Gauche sous couvert de Paix Sociale ! On a laissé la porte grande ouverte aux excès de religions que pourtant l'Histoire nous a si souvent répétés et qui nous ont si souvent menés aux guerres civiles sanglantes. Laïcité où es-tu !???? 

    Elle n'est plus à l'école ! Quand des parents demandent un rendez-vous à un professeur et que le père refuse de serrer la main de l'enseignante parce que c'est une femme, donc impure et sale, tu trouves que c'est normal dans notre Pays de France !? Quand, à Vitrolles, à la sortie d'un collège, les enseignants restent 15 à 20 minutes prisonniers derrière les grilles de leur établissement parce que la rue est investie par la prière... tu trouves ça normal !? Quand, à la période Calendale, on ne peut plus aborder le thème des crèches et traditions en Provence, est-ce normal !?  Quand dans le cadre de la culture Anglo-Saxonne on aborde le sujet de Halloween et que des enfants musulmans rétorquent qu'ils n'y participeront pas parce que c'est, selon leurs parents, une fête chrétienne... tu trouves ça normal !? Quand, l'Administration refuse l'autorisation aux enseignants qui veulent fêter la fin d'année avec leurs élèves de peur que des bonbons non Halal soient par inadvertance ingérer... c'est normal !? Quand dans un cours d'Histoire de France, l'enseignant s'entend dire "Ah mais nous, on n'est pas Français" de la bouche d'enfants nés ici... c'est normal, ça !? Quand, pour la minute de silence faite à l'équipe de Charly Hebdo cinq à dix élèves par classe refusent cet instant de Deuil National sous l'argumentation que les croyants et Mahomet ont été offensés, c'est normal !? Quand un professeur ne peut plus déplacer une fille à côté d'un garçon sous peine de la voir se faire traiter de 'Pute' à la sortie des cours par sa communauté... tu crois que c'est normal ? Quand ces mêmes adolescentes ne peuvent plus mettre de jupes ou de robes parce qu'elles se font frapper par les grand-frères dans les cités qui les jugent trop aguichantes... normal !? Et je peux continuer ainsi sur des kilomètres de pages... Cette liste ne concerne que le vécu des enseignants mais tu peux imaginer les listes de tous les autres secteurs de la Vie Publique... Les premières à souffrir de ce qui se passe ici et ailleurs, ce sont toujours les Femmes et les Enfants comme dans toutes les guerres et particulièrement celles qui sont idéologiques.

    Alors oui ! Je suis contre le port du voile et aujourd'hui (contrairement à ma position de 2014) peu importe lequel ! Niqab, Hidjab, Jilbab Saoudien, Tchador, Burqa et tous ceux à venir ! Je suis contre le voile quel qu’il soit et tel qu'il est porté aujourd'hui et maintenant dans mon pays et dans les pays où les Femmes se battent pour ne plus le porter parce qu'Elles, plus que d'autres, savent ce qui se cache derrière ce simple bout de tissu. Et qu'on ne vienne pas me traiter de Raciste, de Fasciste ou d'Islamophobe ! Je suis simplement une observatrice vigilante du monde dans lequel je vis et comme toutes les Femmes instruites et libres, je ne veux pas de ce monde Obscurantiste qui se dessine de plus en plus clairement à l'horizon, pour mes enfants, mes petits enfants et les générations à venir.

    Appliquons la Laïcité et nos lois, elles sont très bien faites, arrêtons de faire les Autruches et que nos Hommes politiques reviennent à la véritable Démocratie dans une vision à long terme et non électoraliste !

    Voilà Catherine... ça fait longtemps que je vois bien que ma position sur ce sujet te déplaît. Je voulais l'expliquer, c'est fait. Un peu longuement j'avoue... mais la complexité du sujet explique le développement."

     

    Mistouline

     


    11 commentaires
  •  

    Meilleure période

    En Automne... il n'y a vraiment pas grand monde ! 

     

    Direction

    Se rendre à Saint Remy de Provence en direction de Glanum (Entrée ou Sortie de Saint Rémy, selon d'où on arrive). Plan ci-dessous, à partir des Antiques jusqu'au Lac du Pèiroù.

     

    Parking

    La route étroite monte puis descend vers le lac et se termine sur un parking où pêcheurs et randonneurs se garent. Se rendre vers le Lac et passer sur la rive en face.

     

    Le nom de "Lac du Pèiroù" vient du Provençal qui signifie, chaudron ! Sur ce lieu, les Romains ont bâti un barrage pour créer une réserve d'eau afin d'alimenter par un aqueduc les thermes et fontaines de la cité de Glanum. Ce barrage a été reconstruit en 1891 à la même place que celui des Romains mais pour alimenter la nouvelle ville de Saint Remy ! yes

     

    Itinéraire

    Sur l'autre berge, pousser jusqu'au bout de la rive et grimper. Le chemin n'est pas balisé mais vous allez très vite trouver des chaînes sur les parois.

    Grimper jusqu'à l'entrée des deux trous où des échelles et des chaînes vous permettront de monter au sommet. 


    Pour les plus courageux, le sentier se continue et vous pourrez faire une boucle en passant par les Antiques.

    Saint Rémy de Provence - Les deux trous

    A voir

    Superbe vue sur les Monts du Vaucluse et le superbe Ventoux par temps clair.

     

    Difficultés

    S'abstenir avec de jeunes enfants ou si on a le vertige ! yes

     

    Photos

     

                Saint Rémy de Provence - Les deux trous             Saint Rémy de Provence - Les deux trous             Saint Rémy de Provence - Les deux trous

                Saint Rémy de Provence - Les deux trous             Saint Rémy de Provence - Les deux trous             Saint Rémy de Provence - Les deux trous

     

                     

     

     


    1 commentaire
  • Qu'il est bon de retrouver sa Provence, vide de touristes, à l'approche de l'Automne ! L'ami Gilbert le chantait très bien... en Eté, mon pays à moi, c'est vraiment n'importe quoi ! yes Alors dès que les plaques d'immatriculation 13 réapparaissent en très grand nombre, on prend la voiture et on part redécouvrir tous les coins qu'on aime, calmes et paisibles sous un ciel moins bleu mais des températures toujours aussi clémentes.

    En ce week-end du Patrimoine, on file faire un coucou au Collègue Vincent qui aimait tant Saint Remy, ses collines aux reflets bleus et ses champs de blés blonds...

     

    Juste après ou avant les Antiques, selon d'où on arrive, se trouve l'asile de Saint Rémy installé dans les bâtiments de l'ancien monastère de Saint-Paul-de-Mausole. C'est ici, qu'après la crise d'Arles qui lui valut une oreille, Vincent demanda à être enfermé. 

    On y entre par le portail qui mène à la chapelle. L'entrée est de 6€ et c'est ouvert toute l'année. Il faut bien l'avouer, il n'y a pas grand chose à voir en ces lieux pourtant gigantesques mais l'âme de Vincent hante bien le peu, permis aux visiteurs. Rien que pour cette raison, il faut venir ressentir l'endroit. yes

    L'asile psychiatrique accueillait autrefois 50 hommes et 50 femmes. On a du mal à imaginer les cris de certains pendant leur(s) séjour(s) ici tant le lieu est aujourd'hui calme, paisible et silencieux... entre cloître et jardin...

    Ce cloître est un chef d'oeuvre de l'Art Roman Provençal et même s'il est tout petit en comparaison de bien d'autres dans la région, on apprécie sa beauté presque intime tout comme l'appréciait Van Gogh. C'est pas pour rien qu'il a demandé à être interné ici après ses hallucinations en Arles... Il y resta un peu plus d'une année et y travailla comme un forcené !

    On accède au Pavillon des Hommes par un bel escalier Roman tout au fond de ce joli cloître et pour ceux qui aiment l'oeuvre du peintre, de nombreuses reproductions sont accrochées aux murs. Ceux qui connaissent bien la Provence se régalent à reconnaître des lieux réinventés par l’œil de l'artiste...

    Vincent occupait une chambre spartiate dans le pavillon des Hommes tout au-dessus du cloître. Il devait s'y sentir bien car il l'a immortalisée par une toile très célèbre aujourd'hui... 

    Hôte certainement privilégié, il jouissait aussi d'une seconde chambre qui lui servait d'atelier et d'une troisième où il pouvait stocker ses tableaux ! On comprend pourquoi il est resté si longtemps en ces lieux pourtant psychiatriques...

    De sa chambre, il avait une vue superbe sur le jardin... Il ne cessait de l'admirer chaque jour et nous en laissa pas moins de 14 toiles !

     

    On s'y rend par le cloître et même si ce jardin n'est pas bien grand on s'y régale de retrouver certains tableaux du peintre. En Automne, on peut même se faire une ventrée de kakis... Je ne les aime guère mais les amateurs se cassent le petit ventre avec ! 

     

    Une encore bien belle visite à Vincent... jusqu'à la prochaine !

    De nombreuses randonnées démarrent de cet ancien asile psychiatrique, il serait fou de ne pas toutes les essayer ! Toutes plus belles les unes que les autres ! yes Alors si vous visitez Glanum et les Antiques, n'oubliez pas de faire un petit coucou à l'ami Vincent en partant et si vous restez plus longtemps, essayez donc de grimper nos collines bleues comme les nommait notre peintre à l'oreille coupée.

     

    Mistouline

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique