• Archives des Bafouilles

  •  

     

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

     

    S'il y a des lieux qui reposent l'âme, c'est bien celui-là !

     

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

     

    Tout près des Gorges du Verdon,

    à quelques kilomètres du village de Castellane,

    en pleine campagne isolée, face à la montagnette déjà bien belle, 

    cette grande bâtisse nous a accueilli, moi et ma bande de copains,

    pour un long week-end d'Amour et d'Amitié au mois de Juin dernier.

     

    Quatre chambres doubles pour tous se réunir sous le même toit,

    deux salle de bains pour pas trop traîner à la toilette,

    une immense salle à manger avec une cheminée

    autour de laquelle il fait bon parler jusqu'à pas d'heure,

    une très grande cuisine où se préparer de bons petits plats,

    un jardin immense où se promener, siester et faire des barbecues...

    Sans oublier le chat de la maison, les poules coquines et la propriétaire qui sont des Amours.

     

    Bref, la maison du bonheur !

     

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

     

     

    On peut la louer à la semaine, au mois, mais aussi pour un long week-end.

     

    Si comme moi, vous aimez les endroits calmes, reposants et authentiques,

    vous aimerez ces lieux où il fait trop bon vivre !

     

    Adresse : La Lagne Ferme Les Framboiseilles, 04120 Castellane

    Téléphone : 04.92.83.67.76/ 06.31.26.20.89

    Email : cdauthier@orange.fr

    Site

    Demandez Catherine Dauthier wink2

     

     

     

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

     

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

     

     

    CARPE DIEM à TOUS yes

    La maison du bonheur à Castellane, Alpes de Haute Provence

    Mistouline

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Aujourd'hui, en m'éloignant un chouïa de la cathédrale, je trouve enfin mon bonheur sur la Plaza Trinidad. Un petit troquet qué se llama Cafétéria Goya, avec terrasse qui donne sur un jardin à'que la fontaine qui coule et les oiseaux qui chantent. 4€50 pour le grand café, le croissant et le grand verre de Zumo de naranja ! Trop bon ! Et les garçons de café, trop sympas ! Adresse à se noter à quelque part !

    Flâneries à l'Albacin

    Bien réveillée et toute vitaminée, je décide de m'éloigner un peu du centre historique pour aller voir le monastère de La Cartuja, visite inclue dans ma fameuse Granada card. Grand bus rouge, ligne N7 que je prends près du jardin del Triunfo et zou, me voilà, chez les frères austères !!!

    Flâneries à l'Albacin

    Un monastère comme tous les autres qui s'articule autour d'un très beau jardin mais alors tout autour... des salles sombres et froides avec des bandes dessinées de peintures à se suicider, !

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

    Mais si l'ensemble n'a rien de nouveau ni rien d'extraordinaire, l'église quant à elle, est d'une sublime beauté. Chargée, lourde mais sublime de petits détails que des artistes de talent ont su mettre en scène ! Chaque détail est d'un luxe architectural qui jure avec la sobriété dans laquelle les moines vivaient tout à côté !

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

                                         Flâneries à l'Albacin     Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

                                            

    Mais bon ! A force de visiter des églises, des monastères et des abbayes, comme dit mon Mistoulin, je vais finir nonne ! Zou ! Vu que c'est mon dernier jour dans cette ville que j'adore, je préfère retourner dans mon Albacin et faire mes adieux à l'Alhambra sur une placette aux murs tout blancs et en écoutant du flamenco.

    Mais de retour sur mes pas, c'est une procession au son des guitares qui m'appelle ! Ma qu'es aco !? Un troupeau de gens qui chantent ? J'ai beau m'approcher discrètement, je me fais alpaguer joyeusement et embarquer dans une ronde fort sympathique, rythmée par un curé grattant la guitare comme un gitan ! Trop beau, trop bon ! 

                           Flâneries à l'Albacin  Flâneries à l'Albacin

     

    Je voulais fuir les églises et s'en est une qui m'a trouvée ! Sans le savoir je viens d'assister à une messe un peu particulière mais fort sympathique. On s'embrasse tous quand la danse est terminée et ça tombe bien, mon bus pour l'Albacin vient d'arriver ! Je grimpe dedans et en quelques minutes, ce qui me prend des heures à pied, je suis déjà au premier belvédère. Je retrouve avec joie mes petites rues étroites, toutes blanches, toutes fleuries avec cette musique qui ne vous quitte pas ! Dans les bodégas, Flamenco. Dans les appartements ou maisonnettes, Flamenco. Dans les rues et sur les placettes... Flamenco ! Que du bonheur ! Et ces odeurs d'orangers, de citronniers, de jasmin, et ces balcons fleuris où les assiettes bleues se disputent le bleu du ciel ! Un ravissement cet Albacin tout comme le Sacromonte...

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

     

    Quel plaisir de se perdre dans ce décor de rêve... De temps en temps, je croise tout un groupe qui visite au pas de course... Clic clac les appareils photos et puis s'en vont refaire clic clac un peu plus loin la montre en main... S'ils savaient ce qu'ils ratent à se perdre comme je le fais. Et ce coup-ci, je suis bel et bien perdue ! Pas un chat, plus de musique flamenco, une chaleur à tomber liquéfié et me voilà avec mon plan à essayer de m'orienter. C'est là que deux grands gaillards tout noirs me déboulent dans la ruelle avec chaîne Hifi sur l'épaule à fond branchée sur Bob Marley ! Bababaou ! Si j'étais peureuse ils m'auraient bien fait peur ces deux gàri ! Ils m'abordent en Anglais me voyant lost de chez lost puis comprenant que je suis française mais surtout Marseillaise, c'est dans la langue de Pagnol que c'est deux là m'expliquent avec sourire aux dents aussi blanches que les murs qui m'entourent qu'ils sont fans de l'OM, de Papin et de Bernard Tapie !! Elle est pas belle la vie !? Ensemble, on fait un bout de chemin se remémorant les larmes de Basile Boli, tout une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître ! Trop bon ! Et c'est ainsi qu'ils me ramènent vers le droit chemin, là où mes pas auraient du me mener, sur une placette, face à l'Alhambra avec en fond, mes montagnes enneigées... On se quitte sur une phrase qui me fait encore rire : "Si tu veux de la Marijuana amiga, no souçaï !" avec le clin d’œil qui va avec et nos éclats de rires en signe d'au revoir...

    Flâneries à l'Albacin 

    Les églises alentours sonnent l'heure de midi, je goûte à ces fameuses patatas a sadas qui sont pimentées et qu'on sert ici un peu partout pour trois fois rien. Je m'installe à une terrasse me prendre mon verre de Tinto con casera limon, boisson que j'ai totalement adoptée depuis quelques jours. Si j'ai bien compris c'est une sangria mélangée à un soda au citron servie à'que tout plein de glaçons et de fruits qui flottent dedans ! ça se boit à la paille et je peux vous dire qu'après un ou deux verres, on se joue des castagnettes et on fait olé olé !!! Véridique ! Je fais de graves infidélités à mon pastaga chéri mais c'est trop bon et ça coûte 2€ le grand verre ! Et puis je me termine ce repas frugal mais bien bon par le café qui réveille un mort, face à l'Alhambra plus belle que jamais.

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

     

    Je vous dis pas le coup de soleil, c'est de pire en pire, je commence même à avoir le nez qui fume comme en Indo ! Je voulais la chaleur, je l'ai plus que ce que je n'aurais osé l'espérer ! 

    En me rapprochant du Rio Duro, je croise de plus en plus de Sévillanes, toutes plus belles les unes que les autres, petites ou grandes... Une robe comme ça coûte minimun 150 euros mais j'ai vu beaucoup de magasins en ville qui les louaient pour beaucoup moins.

    Flâneries à l'Albacin   Flâneries à l'Albacin   Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

          

    Et, tout près du musée archéologique qui est malheureusement fermé pour cause de travaux... je me trouve un petit bijou tout caché dans un coin, les anciens bains arabes de l'Albacin ! Bababaou ! Trop trop beaux et en plus gratuits ! Je suis seule à les visiter et après mes bains de Malaga, je peux vous dire que je m'imagine très très bien à quoi pouvait ressembler cette merveille du temps des sultans !

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

    Ah que j'aime trouver sur mon chemin ce genre de petites merveilles ! Je suis tellement aux anges en sortant de là-dedans, que même plus je calcule ce qui m'entoure ! Et quand par derrière me vient le baiser tout mouillé de je sais pas quoi, je me fais le sursaut du siècle sous les rires de la populace ! Bé voui Messieurs los caballeros, je vous ai pas vus et votre cheval à des manières bien cavalières ! Mais, bon, pas facile de dire ça en Espagnol ! Pas facile non plus de marcher à présent dans les rues qui se gonflent de monde ! ça déboule de partout et dans tous les sens ! 

     Flâneries à l'Albacin  Flâneries à l'Albacin  Flâneries à l'Albacin   

    ça chante, ça danse, ça s'installe sur les places et les placettes... plus on avance vers la fin d'après-midi plus on sent que la fête va à nouveau, battre son plein !

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

    J'ai bien du mal en arrivant à la cathédrale à fendre la foule et à me rendre à l'ancienne Médersa de la cité médiévale, La madarsa Yusufia. Je veux terminer la visite de cette ville par cette école coranique, comme pour mettre un point final à ces trois jours de mille et une nuits... Située juste à côté des tombeaux d'Isabelle et Ferdinand, il ne reste qu'une seule pièce de cet autrefois grand complexe mais elle est de toute beauté.

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

    Flâneries à l'Albacin

     

    Ne la ratez pas ! En plus l'entrée coûte à peine 2€ ! Et voilà... ma visite de Grenade se termine et j'ai bien du mal à m'imaginer demain à Séville... Il y a des endroits qu'on aimerait ne plus quitter, cette ville en fait partie... Sans compter que j'ai du faire un tri dans tout ce qu'il y a à visiter... 'Faudra que je revienne !

    Et comme pour faire s'éterniser la soirée, j'assiste sur la place de la cathédrale, avec tous les gens de Grenade, heureux, souriants, sympathiques et un verre à la main, à un superbe spectacle où papets guitaristes,  d'un nouveau Julio Iglesias et de Dieux danseurs qui nous offrent une fin de week-end fantasmagorique !

     Flâneries à l'Albacin  Flâneries à l'Albacin  Flâneries à l'Albacin    

    Boudie, quelle belle journée que je me dis... en fermant mes yeux... à nouveau... bordés d'anchois ! 

     

    Mistouline

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique